Aujourd'hui : Lundi 19 Février 2018
Ardenne Métropole, communauté d'agglomération.

Vous êtes dans : Accueil > L'Agglo Pratique > Cadre de vie / Déchets > Ramassage des déchets verts : modalités

Ramassage des déchets verts : modalités

En juillet 2015, la collecte des déchets verts en porte à porte s'est arrêtée. Depuis, les bacs verts ne doivent plus être utilisés. Communes concernées : Aiglemont / Charleville-Mézières / La Francheville / La Grandville / Montcy Notre Dame / Nouzonville / Prix les Mézières / Villers-Semeuse / Warcq.

Ramassage des déchets verts : pourquoi ça change

Depuis sa création le 1er janvier 2014, la Communauté d'agglomération gère l'ensemble de la collecte des déchets sur la totalité de son territoire. Elle doit pour ce faire prendre en compte trois données essentielles :

  • le budget déchets est déficitaire, à hauteur d'un million et demi d'euros ;
  • tous les services de l'agglomération doivent participer à un plan d'économies destiné à compenser la baisse historique des dotations de l'Etat ;
  • l'agglomération est dans l'obligation de proposer la même qualité de service à tous ses habitants.

L'une des solutions pour parvenir à respecter ces impératifs aurait été d'augmenter la taxe sur les ordures ménagères, payée par chacun de nous. Plutôt que celle de la pression fiscale, l'agglo a préféré la voie de l'harmonisation des pratiques de ramassage en se concentrant avant tout sur les services indispensables, comme la collecte des déchets ménagers ou du tri.

Sur certains secteurs de l'agglomération, d'autres pratiques existaient, ne bénéficiant qu'à une partie restreinte de la population (horaires d'ouverture des déchèteries, fréquence des collectes, ramassage des encombrants...). C'était le cas de la collecte des déchets verts, qui était assurée sur une simple portion de l'ex-Cœur d'Ardenne mais coûtait 370 000 euros par an, payés par l'ensemble des habitants de notre collectivité. Le tout pour un résultat très peu satisfaisant du point de vue environnemental : la valorisation de l'herbe et des branchages mélangés dans les bacs est compliquée, donc chère (42 euros par tonne).

Pour résumer, il s'agissait-là d'un service coûteux, peu efficace et ne bénéficiant qu'à une petite minorité de la population. Il n'est plus assuré depuis le 1er juillet 2015.

Les habitants des secteurs pavillonnaires concernés ont donc modifié leurs habitudes. Ils s'appuient pour cela sur le réseau des neuf déchèteries réparties sur l'ensemble du territoire communautaire, mais peuvent également bénéficier d'une offre destinée à les doter d'un composteur individuel, l'agglomération prenant à sa charge 50 % du coût : ils sont proposés au prix de 13 euros (pour un 400 litres) ou 17,50 euros (pour un 600 litres).

Prises dans leur ensemble, ces mesures doivent permettre d'assurer avec efficacité un service public digne de ce nom, c'est-à-dire proposé à tous et au même coût.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Pour évacuer vos déchets verts, vous pourrez :

  • vous équiper d'un composteur proposé à moitié prix, soit 13 euros pour un 400 litres et 17,50 euros pour un 600 litres
  • vous rendre en déchèterie.

 

Dans cette rubrique

Un service offert aux personnes âgées ou handicapées

Pour la 3ème année consécutive, Ardenne Métropole a proposé d'avril à octobre 2017 le ramassage des déchets verts auprès des personnes âgées d’au moins 75 ans ou handicapées, titulaires d’une carte... Lire la suite

Une question ?

Appelez le 03 24 57 83 20

(du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h)

eZ publish © Inovagora